Soignes-tu ton français? 5 outils pour parfaire tes écrits

Je t’y encourage. 😉

En tant qu’entrepreneur ou entrepreneure, tu dois communiquer. C’est primordial. Te faire connaitre, faire parler de toi, positionner ton entreprise, convaincre. Autant le faire avec professionnalisme. Qu’en penses-tu? Et, qui dit texte professionnel, dit français adéquat.

L’idée n’est pas de devenir un expert. Bien sûr, chacun ses forces! Je te parle plutôt de faire le pas de plus pour soigner tes écrits. J’ai choisi pour toi cinq des outils que j’utilise en tant que rédactrice. Même si je maîtrise la langue française, des fautes d’inattention peuvent m’attendre dans le détour. Je ne suis pas parfaite. 😉 Et crois-moi, côté règles grammaticales, j’en apprends encore! J’en profite aussi pour te donner quelques trucs et liens pertinents.

Voici donc des essentiels de l’excellence (et non de la perfection) en français. Je veux te convaincre de les utiliser. 🙂

Le français et ton image

Courriels, réseaux sociaux, site web, blogue : tu veux faire bonne impression et démontrer ton professionnalisme. Comme tu le fais pour ton apparence quand tu mets ton chapeau d’entrepreneur pour rencontrer des clients ou réseauter. Tu soignes ton image, n’est-ce pas? Vêtements, langage, attitude. Je t’invite à en faire autant pour ton français.

En affaires, la qualité de tes textes révèle ton niveau d’attention aux détails. Eh oui! Pour aller plus loin, tout en humour et en vérité, Dominique Thomas de La Langagière l’explique à merveille.

Les essentiels de la langue française

Ces outils t’aideront à soigner tes textes. Parole de rédactrice!

1.    Le logiciel Antidote

Ce logiciel se dit être « le remède à tous vos mots ». J’appuie. Une fois que tu lui auras donné sa chance, tu ne pourras plus t’en passer. D’accord, c’est un investissement (129,95 $). Un seul paiement et tu peux l’utiliser aussi longtemps que tu le voudras. Les mises à jour ultérieures sont facultatives. Il fonctionne sous Windows, Mac et Linux.

Cela dit, comme pour tout logiciel, il a ses limites et pourrait te faire faire quelques erreurs. Que veux-tu, dans mon domaine, l’intelligence artificielle n’a pas (encore) rejoint le jugement d’un bon réviseur en chair et en os. Reste qu’en fin de compte, tu y gagneras.

Le grand plus d’Antidote est qu’il s’introduit aux logiciels les plus courants. Tu cliques sur l’icône d’Antidote et tu obtiens de l’aide illico. Clair et simple. Et ce, à partir de :

  • Word, PowerPoint et Excel (suite MS Office),
  • Outlook,
  • Illustrateur et InDesign (suite Adobe).

Et possiblement d’autres. Le dictionnaire est très détaillé et t’offre non seulement les définitions (très complètes), mais aussi les synonymes et antonymes, la conjugaison des verbes, et bien plus encore. À découvrir!

* TRUC : pour tes publications sur les réseaux sociaux, ouvre un document Word, rédige ton texte, demande à Antidote de t’indiquer tes fautes, corrige-les, puis copie ton texte et colle-le dans ta publication. Je t’entends penser! Oui, c’est quelques étapes supplémentaires. C’est le pas de plus à faire pour servir ton image.

Sur les réseaux sociaux, tu entretiens une relation avec les personnes qui te suivent et, bien entendu, tu veux te faire connaitre et qu’on partage tes publications. Si elles sont bourrées de fautes, crois-tu qu’on aura envie de partager? Qui plus est, c’est souvent un premier contact avec ta clientèle potentielle. Assure-toi de faire bonne impression.

2.    Le dictionnaire en ligne Usito

Tu cherches la conjugaison d’un verbe? À t’assurer de l’orthographe d’un mot? De sa signification? Tu veux varier ton vocabulaire? Usito. Ce dictionnaire en ligne (uniquement), conçu par l’Université de Sherbrooke, met notamment l’accent sur le français d’usage courant au Québec. Définitions, synonymes, mots apparentés, étymologie et conjugaison pour les verbes. Un bijou. Je l’utilise depuis plusieurs années et franchement j’ai toujours trouvé que l’abonnement valait largement le coût.

Et tu sais quoi? Une bonne nouvelle! Depuis le 3 octobre dernier, son accès est complètement gratuit. L’interface est un peu différente, mais l’outil est tout aussi efficace. Go! Fais-en l’essai, tu verras.

3.    Le site de l’Office québécois de la langue française (OQLF)

La Banque de dépannage linguistique (BDL) de l’OQLF est la référence des références. Une mine d’informations. Si tu te poses une question qui concerne le français, la réponse se trouve certainement quelque part dans la BDL. Elle ne s’y trouve pas? Tu peux toujours appeler et parler à des experts.

Les explications, des exemples (pour se situer), les particularités, les anglicismes et ainsi de suite. D’autres outils de l’OQLF à découvrir :

  • le Grand dictionnaire terminologique (GDT) pour les fiches descriptives des concepts liés à un domaine d’emploi spécialisé,
  • les lexiques et vocabulaires par thème,
  • la banque de noms de lieus du Québec.

Oui, bon, l’expérience visuelle est plutôt grise; le site a plusieurs années. Toujours est-il que l’information qu’on y trouve est de source fiable. C’est rassurant. Et je m’en sers régulièrement comme référence dans les versions corrigées des textes de mes clients. Surtout pour des fautes récurrentes ou pour appuyer une correction qui peut avoir l’air étrange. J’insère un lien vers une page d’explication dans un commentaire lié au mot visé. J’adore. On me remercie souvent de cette attention. C’est un pas de plus pour les aider à comprendre et à se souvenir.

TRUC : pose ta question à Google en ajoutant OQLF (avant ou après ta question). Tu peux avoir à reformuler, mais c’est efficace. Je trouve que les résultats de recherches sont meilleurs via Google que l’outil de recherche du site. Bref, tu verras ce que l’Office a à dire sur le sujet et tu auras accès à l’explication. Le fait d’avoir l’explication et plusieurs exemples aide souvent à mieux comprendre et à se souvenir.

Une dernière chose. L’OQLF demeure au fait des besoins, des tendances et de l’évolution de la langue et de son usage. L’orthographe rectifiée, ça te dit quelque chose? Accent circonflexe supprimé, retrait de traits d’union. Ça t’intrigue? Voici la liste alphabétique des mots rectifiés. Tu auras peut-être envie d’en adopter quelques-uns.

S’il est un domaine récent où je me perds dans le vocabulaire spécialisé au point de me faire perdre le fil d’un article sur le sujet, c’est la cryptomonnaie. Devine quoi? Je suis tombée dernièrement sur le vocabulaire d’une centaine de concepts liés à la terminologie de la cryptomonnaie. C’est fascinant. Merci à l’OQLF! Et c’est comme ça pour plusieurs domaines spécialisés.

4.    Le correcteur de Word et ses limites

Oui, il repère des fautes et erreurs de frappe, à condition toutefois que l’orthographe se rapproche tout de même de la réalité. Le correcteur de Word t’offre également quelques options en fonction de la façon dont tu l’as écrit. Ce qui est bien.

Il comporte par contre quelques pièges. Notamment, comme il ne place pas le mot ou l’expression dans son contexte, sa compréhension du sens des mots est limitée. Il peut tout simplement ne pas indiquer la faute ou alors t’induire en erreur et te proposer en premier lieu une correction qui n’est pas appropriée. La vigilance et le jugement sont donc de mise.

Remarque que c’est quand même un outil de plus dans ton coffre. 🙂

Truc : pour que le correcteur t’indique les fautes, assure-toi que la préférence linguistique de ton document est bien définie comme étant le français (tu as l’option Français – Canada), de même pour la langue de vérification.

5.    Le site d’Alloprof

À découvrir absolument si tu veux t’exercer et te remémorer certaines règles de base. Ou jouer avec des enfants (et pourquoi pas des adultes)! Une bibliothèque virtuelle qui plait aux jeunes et, disons-le, aux moins jeunes (dont moi). Ce site vaut le détour; je te laisse y jeter un coup d’œil.

Un grand coup de cœur pour les explications, les trucs, les vidéos et les exercices (dont la zone de jeu). Il va bien au-delà de la langue française, pour des heures d’apprentissage dans le plaisir.

250 dessins pour ne plus faire de fautes

De façon plus ludique, voici un coup de cœur. Défier les pièges orthographiques en imageant les mots. C’est l’idée de Sandrine Campese; fallait y penser! Après avoir sélectionné certains mots les plus souvent mal orthographiés sur les réseaux sociaux, elle a décelé les difficultés pour chacun. Là où l’erreur revient. Voilà la meilleure façon d’apprendre! Amuse-toi à découvrir sa créativité dans son livre 250 dessins pour ne plus faire de fautes, vendu notamment chez Renaud Bray. Voici quelques exemples tirés de la première édition publiée en 2015. Curiosité piquée?

Donne-toi les moyens de t’améliorer.

Vois-tu comme c’est à ta portée? Tu peux te donner les moyens d’améliorer la qualité du français de tes textes et de ton discours oral pour laisser passer le moins de fautes possible. Prends le français par les cornes (fais face à tes difficultés plutôt que les ignorer). Après tout, c’est de l’image de ton entreprise dont il s’agit.

Tu utilises d’autres ressources que je n’ai pas nommées? Je suis curieuse et j’aime découvrir. Fais-nous-les connaitre! Et si tu utilises ou tu expérimentes les outils dont je t’ai parlé, je t’invite à partager tes commentaires.

À une prochaine!

Marie-Claude