Être entrepreneur comporte son lot de défis!

Tu es entrepreneur (ou entrepreneure!), alors tu sais sans doute qu’avoir une entreprise comporte son lot de défis. On pourrait aussi dire qu’on vit pratiquement dans des montagnes russes à l’année! Si tu es en démarrage d’entreprise, c’est aussi bon à savoir! Une semaine on se réjouit de l’allure positive des choses : tout va pour le mieux, on se sent sur son X plus que jamais. Et, du jour au lendemain, tout bascule. Impossible d’identifier la cause, si ce n’est peut-être la position de la lune dans le calendrier lunaire… Quoi! Tout est possible.

Sérieusement, entre toi et moi, trouves-tu qu’on est constamment mis à l’épreuve? Mais qu’est-ce qui peut bien faire que certains entrepreneurs progressent alors que d’autres lèvent le drapeau blanc et décident de cesser leurs activités? Avec mon sens de l’observation et l’expérience, j’ai une bonne idée des raisons et de l’antidote.

Le cœur avant tout!

Tu me connais un peu (ou ça viendra sous peu!), je parle souvent d’organisation. Oui, c’est certain que c’est hyper important pour avoir une entreprise en santé, sauf que ce n’est pas tout. Avant tout, le cœur doit y être à 100 %. Déterminer le « pourquoi », la raison d’être de notre entreprise est primordial. Parce que, dans les moments de secousses, on va devoir se le remémorer! T’sé, le genre de moment où le téléphone brille par son silence et que tu te demandes ce que tu pourrais bien faire de plus pour que la roue reparte?

Ah! Ces fameuses remises en question…

Ces moments de remise en question, ils existent. Si ce n’est déjà fait, tu le vivras; je ne connais aucun entrepreneur qui n’ait jamais vécu cette situation. Que doit-on faire quand ça nous arrive? Faute de recette miracle, j’ai un conseil : ne surtout pas étirer ces moments. Le temps que tu perds à faire du surplace, tu le gaspilles. Durant ce temps-là, les choses ne peuvent qu’empirer et c’est impossible que tout s’arrange par magie. Désolé… tu y croyais? Non, restons sérieux.

Concentre-toi sur ton Why; focuse!

Réapproprie-toi de ton « pourquoi ». Relis-le chaque jour, et même plusieurs fois par jour, jusqu’à ce que tu le sentes vibrer à nouveau. Tu as l’impression que ton pourquoi n’est plus aussi fort qu’avant? Ça se peut! Ta situation personnelle peut avoir changé depuis que tu l’as écrit; ou tu peux avoir mille et une raisons valables. Je te partage un adage d’Anguel Nkeng de circonstance : « Lorsque tu mets ton focus sur ton objectif, tu attires toutes les opportunités nécessaires à sa réalisation ». Ça te parle?

As-tu fait ton vision board?

En temps de crise, c’est le moment de le ressortir ton tableau de visualisation (tu l’as probablement fait en janvier?) et de le regarder le plus possible. Placarde-le sur tous les murs que tu croises régulièrement; oublie les demi-mesures, c’est là que ça se passe. C’est prouvé que plus tu es en contact visuel avec le tableau, plus il est proche dans ton esprit. Le tableau t’aidera à refaire vibrer ton pourquoi. Je te mets un lien pour t’aider à faire ton tableau de visualisation!

Ne reste pas seul avec tes questionnements!

Rester seul, pris avec nos questionnements, ça ne mène nulle part. Entoure-toi de gens avec qui tu peux discuter de ta remise en question. Exit la peur du jugement, je te le dis, ça arrive à tous les entrepreneurs. Reste ouvert aussi aux solutions que ces personnes peuvent t’apporter. Souvent, on est trop proche du problème, alors il nous aveugle. À force de tourner et retourner cent fois le même problème, on risque de s’étourdir et ne voir aucune solution. Bref, ces gens de l’extérieur, des personnes en qui tu as confiance, peuvent t’aider à y voir plus clair et freiner ce hamster hyperactif!

Pourquoi es-tu en crise en ce moment?

Peux-tu identifier le moment de bascule? Quand exactement est-ce que tout s’est mis à aller de travers dans ton entreprise? Est-ce que tu aurais pu l’éviter? En es-tu responsable? Identifier la source du problème te permettra de cibler les pistes de solution possibles.

Je t’avoue que ce n’est pas une mince affaire que d’admettre notre responsabilité, d’identifier la cause et de l’accepter; bien des entrepreneurs évitent de prendre la responsabilité qui leur revient. À mon sens, c’est ce qui fera la différence dans ta décision, soit d’être capable d’admettre tes faiblesses. Dis-toi que ça te rendra tout simplement encore plus fort, ou plus forte.

Prends un moment de recul et mets-toi en action.

Je t’invite à prendre le temps de bien faire ces exercices avant de décider de quoi que ce soit. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus agréable à faire, j’en conviens. Mais l’inertie n’est jamais bonne, et c’est encore plus vrai dans ce cas précis.

À la suite de tes réflexions, si tu ne vois toujours pas comment tu pourrais retrouver la motivation et l’envie de développer ton entreprise, je t’invite à ajuster le tir. Peut-être peux-tu déléguer certaines tâches que tu aimes moins faire? Ou élaborer un plan de redressement? Toujours est-il que passer à l’action demeure ta meilleure solution. Rappelle-toi surtout que c’est probablement juste une secousse à passer. Donne-toi la chance de remettre ton cœur dans ton projet. Et puis, évalue la possibilité de rencontrer un professionnel pour t’aider dans ta gestion de crise, ou un coach d’affaires pour t’éclairer et mettre en place un plan d’action qui te soutiendra.

À toi, l’entrepreneur qui traverse une crise

Alors, toi l’entrepreneur qui vit des montagnes russes d’émotions et qui songe peut-être à tout laisser tomber, j’espère t’avoir permis de ventiler et de voir la lumière à nouveau. Je compare la relation que nous avons avec notre entreprise à une relation amoureuse. Il y a des hauts et des bas et c’est dans les moments plus difficiles que l’on constate la force du couple. Rien n’est perdu tant qu’il y a de la volonté!

Tu vis une remise en question ou tu en as déjà vécu une? Sur le forum de SERV-O, tu peux nous partager ton histoire et même poser tes questions!

Au plaisir de te lire,

Rachel Villiard 🙂